La maladie de Crohn c’est quoi ?

 

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) pouvant toucher tout le tube digestif.

Cette pathologie, comme pour la SPA, se manifeste par une alternance de phases d’activité (qu’on appelle « poussées ») d’intensité variable, et de phases de répit (dite de rémission).

 

La maladie de Crohn s’accompagne parfois de pathologies annexes (spondylarthrite, uvéite…)

Il s’agit d’une maladie auto-immune, en d’autres termes une défaillance du système immunitaire qui explique en grande partie l’inflammation de la paroi intestinale. Mais l’environnement peut aussi jouer un rôle déclencheur dans cette maladie, le tabagisme par exemple est un facteur connu augmentant le risque de poussée ( on ne le répétera jamais assez : « Le tabac c’est tabou, on n’en viendra tous à bout », oups c’est ma minute cinéphile !!), l’alimentation peut aussi jouer un rôle non négligeable.

Le professionnel médical spécialiste ici est le gastroentérologue, il mène la prise en charge en étroite collaboration avec le médecin traitant et une équipe pluridisciplinaire, il s’appuie sur des examens comme des bilans sanguins ou des coloscopies régulières (voir article).

 

Les symptômes de la pathologie sont variés et la liste n’est pas exhaustive :

  • Difficultés digestive
  • Diarrhée
  • Risque de carences
  • Ballonnements
  • Douleurs souvent localisées dans le coin inférieur droit de l’abdomen
  • Fatigue
  • Apparition d’aphtes…

 

Il n’y a pas de traitement type, encore une fois  chaque patient est unique, et il y a autant de maladies  de Crohn que de patients atteints, il faut donc agir au cas par cas.

Cela étant il faut savoir qu’il n’existe pas encore de traitement permettant de guérir la maladie, les traitements actuels permettent le plus souvent d’ agir sur les symptômes et de faire durer les périodes de rémission.

 

En fonction donc des cas, pourront être administrés :

  • Des médicaments aux vertus anti inflammatoires, sur une courte durée
  • Des corticoïdes
  • Des immunosuppresseurs/ ANTI TNF , ces médicaments influent sur le déroulement des réactions immunitaires de l’organisme et réduisent l’inflammation sur le long terme, cette prescription intervient souvent dans un second temps lorsque les traitements standards se révèlent inefficaces et/ou lorsque plusieurs pathologies sont à traiter simultanément.

Quoi qu’il en soit, il convient de ne pas mélanger les médicaments et de toujours avertir le corps médical de la prise d’anti TNF.

 

Un bilan complet est toujours effectué avant la mise en place du traitement et les vaccinations se doivent d’être à jour . La vaccination antipneumococcique est notamment obligatoirement effectuée.

L’adaptation de l’alimentation au cours d’une poussée est aussi fortement recommandée en privilégiant des repas sans fibre.

Pour finir, s’il ne fallait retenir qu’une seule association, qu’un seul site ce serait celui de l’Association François Aupetit (afa), une association de patients qui offre la possibilité de s’informer et d’échanger avec des personnes atteintes de cette pathologie. Un site officiel et bien plus fiable que les forums que l’on trouve partout sur le net :

www.afa.asso.fr

 

D’autres adresses utiles :

  • CREGG (club de réflexion des cabinets et groupes d’hépatogastroentérologie) : www.cregg.org
  • SNFGE  (société nationale française de gastroentérologie) : www.snfge.asso.fr
  • HAS (haute autorité de santé) : www.has-santé.fr
  • ANSM (anciennement AFSSAPS) Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) : www.ansm.santé.fr

 

Ici pour finir, un lien avec un article et une vidéo sur cette pathologie que je t’invite à découvrir :

http://www.acteursdesante.fr/expert-sante.asp?v=1548</ crohn site acteur de santé, bien vivre avec sa maladie

Laisser un commentaire