La Spondylarthrite ankylosante c’est quoi ?

Pour faire simple : La spondylarthrite ankylosante (SPA ou spondy pour les intimes), est aussi appelée maladie de Bechterew. C’est une maladie inflammatoire chronique des articulations, touchant principalement la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques, mais pouvant aussi atteindre les articulations périphériques.

La SPA se manifeste par une alternance de périodes de poussées douloureuses et de périodes de rémission, sans qu’il soit possible d’en connaitre le rythme. Elle peut parfois évoluer vers un enraidissement total des articulations atteintes, bien que cela soit à la marge du fait de la prise en charge de plus en plus précoce des patients.

 

Quand se déclare-t-elle ?

Cette pathologie se déclare souvent entre 20 et 30 ans, et non contrairement à ce que tu peux croire, ce n’est pas une maladie de « vieux ».

180 000 personnes souffrent en France de SPA, majoritairement des hommes bien que les femmes ne soient pas épargnées, j’en suis la preuve.

 

Quelles sont les causes ?

Les causes de la maladies ne sont pas encore clairement définissables, on parle d’un terrain génétique et d’un dérèglement du système immunitaire. Le fondement même des maladies auto-immunes ou quand tes anti-corps se trompent clairement de cible !

 

Un diagnostic ?

Le diagnostic est très difficile à poser, « les spondy » : c’est le petit nom des personnes atteintes de cette pathologie, connaissent parfois de longues années d’errance médicale avant une prise en charge.

Les symptômes de la SPA sont assez révélateurs :

  • des douleurs dans le dos avec une prédominance la nuit et non calmées par le repos
  • des talons douloureux (talalgie) au réveil, cette impression de marcher sur des aiguilles ou des oursins , est particulièrement désagréable. La situation s’améliore en principe au cours de la journée.
  • des raideurs articulaires nécessitant « un déverrouillage ». Oui, encore un terme utilisé dans le jargon des « spondy »
  • de la fatigue

Pour affiner le diagnostic plusieurs spécialistes interviennent notamment un rhumatologue, des prises de sang, des échographies, des IRM (voir article) sont nécessaires.

Si le diagnostic de la SPA est confirmé le médecin traitant peut faire une demande de prise en charge à 100% au titre de l’affection de longue durée (voir article).

 

Peut-on lutter contre les douleurs ?

Pour lutter contre les douleurs, la prise en charge se doit d’être globale. Une bonne hygiène de vie, des traitements adaptés, de la rééducation et, beaucoup de professionnels de santé sont donc mis à contribution afin d’adapter au mieux les traitements (voir articles sur les traitements).

Pour en savoir plus sur cette pathologie je t’invite à regarder cette petite vidéo sur le site allo.doc, claire, simple et  précise.

https://mobile.allodocteurs.fr/maladies/os-et-articulations/spondylarthrite/spondylarthrite-ankylosante-la soudure-osseusse-des-articulations_1691.html

Quelques liens utiles :

    • carenity.com : premier réseau social francophone proposant une communauté dédiée à la SPA
    • Le site de La société française de rhumatologie, si tu cherche n’importe quelle info, évite les forums, c’est là que tu trouveras une réponse fiable
    • ameli.fr, le site de la CPAM est très complet sur ce thème et utilise un vocabulaire simple (et c’est tant mieux car ce n’est pas toujours le cas dans le domaine médical)
    • AFS (Association France Spondylarthrite)
    • HAS (haute autorité de santé)

Une petite vidéo pour finir :

 

Laisser un commentaire