Le risotto de mon enfance

Coucou,

Aujourd’hui, j’ai très envie de te partager la recette qui a baignée mon enfance, j’ai nommé le risotto !!
un petit aperçu du mien en photo.

D’origine italienne, (tu comprends mieux mon addiction au tiramisu!! Je n’y peux rien c’est dans les gênes!) ma grand mère nous en faisait très très très régulièrement, parfois même plusieurs fois par semaine,  un peu comme on ferait des pâtes un soir pour ne pas se prendre la tête!

C’est souvent, qu’en rentrant de sessions sportives avec mon père, nous attendait la belle assiette de mamie sentant bon l’Italie.

Idéale pour reprendre des forces, oui oui amis sportifs manger du riz après un effort c’est top !!!

Bon, autant te dire que moi, ça ne me gênait pas le moins du monde puisque j’adore le risotto, j’en RAFFOLE même!!

Pour reprendre une des expressions préférées et toujours étranges de ma mère :

j’en mangerais même sur la tête d’un pouilleux!

Rassure moi, hein, tu la trouves bizarre aussi cette expression?! On est d’accord c’est pas très ragoûtant !!

Bref tu l’auras compris, la recette que je te livre ici c’est clairement mon enfance, mes origines…celle que je réalise souvent, qui me fait du bien dans les coups de mou, car comme ma grand mère, je ne sais cuisiner le riz que de cette façon….ne me parle pas de riz blanc nature!!!!

 

Pour le petite info culturelle, le risotto, est servi à la base en Italie en guise d’entrée, bon chez moi on le sert en plat.
A quoi bon limiter la dose quand on est gourmand, on ne se refait pas !!!

Le secret de mamie Jacqueline pour le réussir : du bon riz, de la patience, et cuisiner avec amour pour la famille qui adore ça tout simplement!!

Alors il te faut quoi pour l’incontournable risotto pour 4/5 personnes :

– de l’huile d’olive (oui « d’olive », évidemment, on parle d’Italie là !) + Une noisette de beurre

– 2 oignons finement hachés

– 1 litre de bouillon de légumes (du frais c’est top mais en cube, façon « knorr » ça fera l’affaire rassure toi!)

– 150 ml de vin blanc

– du thym

– du parmesan

– l’accompagnement que tu souhaites pour agrémenter la recette : lard, pancetta, chorizo, tomates séchées, pointes d’asperges, safran, curcuma (rappelle toi c’est très bon pour la santé voir ici), poivrons…. Fais toi plaisir toutes les variantes sont envisageables. Perso moi je l’aime simple : oignons, lard et pointes d’asperges.

– et évidemment du riz : du riz arborio c’est incontournable pour un bon risotto, je le prends chez « Grand Frais », mais pour le tuyau tu en trouveras aussi de l’excellent chez « Lidl » lorsqu’ils font leur « semaine italienne ».

Ensuite ça se passe comment ?

En premier il faut préparer le bouillon de légumes et le garder sous le coude

Puis faire revenir dans une grande sauteuse les oignons dans l’huile d’olive et la noisette de beurre.

Lorsqu’ ils sont légèrement fondus, tu peux intégrer le lard en morceaux puis rajouter le riz en remuant pour bien imprégner les grains d’huile, remuer jusqu’à ce qu’ils soient translucides (c’est important et ne t’inquiète pas, cette étape est rapide)

Le premier mouillage doit se faire au vin blanc, afin que l’alcool s’évapore correctement.

Tu dois ensuite ajouter louche par louche le bouillon bien chaud (ça aussi c’est important), et attendre que le liquide ait été absorbé avant de rajouter une louche, et ainsi de suite, c’est le passage un peu contraignant de la recette car ça nécessite de la surveillance mais c’est aussi le secret de la réussite du risotto.

Compte entre 15 et 20 minutes de cuisson. Tu mets ensuite un peu de thym, HUMM ta cuisine sentira bon l’Italie !!!

Et il  faut goûter pour s’assurer de la texture et de l’assaisonnement ….je te jure c’est pas un problème, tu trouveras des volontaires, tout le monde adore goûter!!

Tu rajoutes ensuite le parmesan et une noix de beurre en remuant et tu sers bien chaud avec des copeaux de parmesan et/ou du jambon de parme en décoration.

Certains rajoutent en fin de cuisson une cuillère de crème fraîche pour l’onctuosité, à toi de voir….ma grand mère mettait un peu de crème fraîche et une pointe de concentré de tomate.

Dernier petit conseil : surtout ne sale pas trop si tu mets du lard.

Voilà, tu n’as plus qu’à déguster ….

Bonne balade en Italie!!

 

 

 

 

2 Replies to “Le risotto de mon enfance”

  1. Comment ça mes expressions sont étranges ?????

    1. je les adore tes expressions !!

Laisser un commentaire