Crinière en panique !

Coucou !!

Il y a un truc dont il faut absolument qu’on parle : ‘La chute des cheveux’.

Ok vu comme ça l’article n’est pas très vendeur, je le reconnais mais ne crains rien, fais moi confiance.

C’est un petit article anodin mais qui peut t’intéresser, oui oui, car forcément dans ta vie tu as été ou tu seras concerné par ce phénomène. Encore plus si comme moi, tu as des copines de routes  TROP chouettes qui t’obligent à prendre certains traitements lourds.

Eh ouais la perte de cheveux ou les cheveux fragilisés font parfois partie du super package des effets secondaires : triste réalité !

Pour ma part, c’est un effet secondaire que je qualifierais de « léger », pénible, mais gérable au quotidien. J’entends par là qu’une fois sortie de ma salle de bain ça ne se voit pas, même si on peut aisément me suivre à la trace, un cheveux par-ci un cheveux par-là, les experts Miami m’identifieraient direct !!

DISCRETION = 0

 

Bref, concrétement comment on peut faire, face à ce petit tracas, car avoues que c’est loin d’être évident de s’y retrouver :

  • mon coiffeur me dit : « whhoua !!! faut faire un soin d’urgence là ! »
  • ma douche me crie : « libère moi vite mon syphon ne peut plus respirer !!! « libérée, délivrée….ma bonde va bientôt exploser!! »
  • ma fille : « maman je peux te faire plein de noeuds dans les cheveux?! » grrrrr
  • ma brosse : « ah visite guidée de la jungle ce matin?! »
  • l’Oréal : « vas y, n’hésite pas, use et abuse de moi »
  • mon pharma : « mais non voyons, laissez vos cheveux tranquilles, mais achetez quand même ce produit à 100 euros !!!

MAIS bien SUR,  BORDELLLLL!!!

Je te jure c’est là qu’arrive le moment, THE MOMENT, celui où il faut réagir, ET crois moi ton mari te remerciera….

« le changement c’est maintenant » ah non mince cette phrase est déjà prise il me semble, et ce n’est pas de moi…oula gros risque de plagia là.

Je me reprends :

« allez cocotte, est arrivé le temps de prendre ta tignasse en main ! »

Je te livre ici mes quelques petits conseils sans prétention (rien de médical à proprement parlé, ce n’est pas mon domaine) pour gérer comme je peux la fragilité d’une chevelure peu coopérative:

En pratique donc:

1/ Brosse tes cheveux avec une brosse en poils naturels si possible c’est beaucoup moins agressif. Tu peux en trouver facilement sur le net, ICI par exemple.

2/ Utilise un masque nourrissant et réparateur ainsi qu’un shampoing doux sans sulfate si possible, en évitant de faire un shampoing tous les jours,

mon soin chouchou c’est celui là : pas très BIO mais tellement efficace sur mes cheveux abimés

3/ La levure de bière : ça c’est LA VRAIE BONNE IDEE, j’en prends 1 gélule chaque jour, achetée en magasin BIO (en plus c’est bon pour les ongles aussi, donc impeccable pourquoi se priver !).

Pour info : tu peux trouver de la levure de bière désactivée ou active. Cette dernière aura tendance à faire gonfler le ventre à cause de sa fermentation, pour les malades de crohn comme moi c’est une question de ressenti et de choix.

4/ Privilégie les aliments riches en fer (brocolis, persil, poivron rouge, les abats si tu aimes, le thym…)

5/ Bon il va sans dire aussi qu’il faudrait, dans le meilleur des mondes, limiter tous les produits risquant d’affaiblir et d’agresser les cheveux. Je pense par exemple aux teintures capillaires, laques… J’avoue faire l’impasse sur ce point. Mauvaise élève, je ne résiste pas à l’appel des « mèches » de temps en temps.

A tester :

Allez, pour finir, je t’ai dégoté un petit remède ultra naturel, anti-chute de cheveux à tester. Un masque à faire 1 fois par semaine :

– mélange la chair d’1/2 avocat bien mure, 1 cuillère à café de miel BIO, 1 cuillère à soupe d’huile d’amande douce et 2 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone,

– applique le tout sur ton cuir chevelu en massant bien

– laisse agir 1 heure

– et effectue ton shampoing.

Voili voilou, à toi la crinière de rêve !!!

Laisser un commentaire